Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/02/2016

La très belle expo Louis Vuitton

Volez, Voguez, Voyagez qui s'est tenue au Grand Palais jusqu'au 21 février (c'est-à-dire aujourd'hui). On ne présente plus Louis Vuitton, tout à été dit à ce sujet ! 

Une exposition entièrement gratuite (fait suffisamment rare à Paris pour être signalé, j'ai ainsi souvenir il y a quelques années d'une exposition de sacs Hermès, au Musée des Arts décoratifs rue de Rivoli.... d'où nous étions sortis avec une impression de rester sur notre faim tout en ayant payé assez cher des tickets d'entrée ), une invitation au voyage à l'époque où traverser l'Atlantique était une véritable expédition et où le terme malle était alors couramment employé. On revit l'ère des paquebots, des premiers avions ou encore des longs voyages dans des trains qui font encore rêver.

Expo LV2.jpg

Il est évident que ce style de voyage était destiné à une certaine classe sociale, prendre l'avion était destiné aux élites et comme le disait une chanson de Gilbert Bécaud : "on allait voir les avions décoller à Orly". Donc, une incursion dans une autre époque où il valait mieux être riche et en bonne santé que pauvre et malade (allusion à un t-shirt Snoopy que j'avais dans ma lointaine adolescence !).

expo L.V.jpg

 

expo LV3.jpg

Une exposition qu'on visite presque trop rapidement et nombreux sont ceux qui aurait certainement préféré que le voyage soit un long courrier, tant d'histoires traînant encore dans ces malles ! 

 

 

16/02/2016

Pourquoi internet favorise t-il l'agressivité ?... et la méchanceté ?

Aujourd'hui, j'ai juste envie d'ouvrir un peu le débat par une petite réflexion : le monde virtuel rend-il agressif ? Facebook,  Instagram et autres réseaux plus particulièrement fréquentés par les ados ?  Il est clair qu'être caché derrière un écran a un effet stimulant surtout sur les personnes timides qui y voient là comme un feu vert pour des réflexions rapides, mordantes et cruelles. Cela nous donne l'impression qu'être agressif n'a pas le même engagement que si la personne est en face de nous mais je suis sure que la personne qui reçoit le commentaire le prend pour ce qu'il est vraiment et est sincèrement touchée. Internet est un outil de communication formidable mais cela devient parfois un véritable déversoir de rage, un nid de gens hargneux qui semblent en vouloir à la terre entière. Les noms d'oiseux fusent, les prises de becs entre internautes encouragés par l'anonymat de l'écran et du clavier sont légions et de nombreux messages sont empreints d'agressivité et de moquerie.

Alors pourquoi ce sentiment : frustration, jalousie ? Cachés derrière un pseudonyme, le sentiment d'impunité semble être total et c'est certainement pour cela que certains se lâchent comme ils ne le feraient jamais dans la vraie vie. Ainsi, certains enseignants se font agresser en ligne par des élèves dont on ne pourrait penser qu'ils sont coutumiers du fait par leur comportement en classe.

Une jeune youtubeuse qui commence à faire parler d'elle de par son nombre d'abonnés, de sa participation à Danse avec les stars et maintenant de sa future carrière d'animatrice sur Disney Channel en est l'exemple parfait. Je me suis penchée sur sa page IG et je ne compte pas les "Tu es moche, t'es devenue grosse, avec tout ce que tu gagnes.... " ainsi que d'autres réflexions sur sa vie privée, j'en passe et des meilleurs, j'ose espérer qu'elle ne lit pas tous ces commentaires car il y a une telle haine qui s'en déverse que cela en devient effrayant. Et ne va-t-elle pas regretter un jour son anonymat ?

Je me demande qui sont ces gens qui ne comprennent pas le mal qu'ils font aux autres ! Je pense qu'il faut être attentif à nous et aux autres sur internet et toujours dire un petit mot en la faveur de la personne agressée, histoire de lui mettre un peu de baume au cœur.

Je remarque également que bon nombre de personnes présentes sur les réseaux sociaux veulent montrer des images de vies parfaites : intérieurs dignes de magazines de décorations, maris et enfants  magnifiques avec des tenues sorties des collections Bonpoint et consorts, cuisines qui sembleraient être d'exposition tant elles semblent être inutilisées, sacs dont le prix est équivalent au PNB d'un pays d'Afrique, idem pour les chaussures. Et là, je peux à la rigueur comprendre que pour des personnes au chômage, qui galèrent pour payer un loyer ou rembourser des crédits,qui ne peuvent pas payer de vacances (ou même parfois des repas décents) à leurs enfants conçoivent de l'aigreur devant une telle mise en scène mais le montrer et être agressif ne résout rien ce me semble.

Voilà, c'était la minute de réflexion du jour et j'aimerai beaucoup avoir vos avis et pour terminer sur une petite touche d'humour :

before-facebook.jpg

 

25/01/2016

6 mois de Birchbox....

Au début, le concept ne m'a guère intéressée puis à force d'être sollicitée de part et d'autres , faible je suis, je me suis finalement laissée tentée au mois d'août dernier. J'avais cependant vu le corner Birchbox au Bon Marché et m'étais dit que finalement pourquoi pas ! Alors oui, je sais j'arrive après la bataille !

Donc, à moins vraiment d'habiter sur une autre planète et pour celles qui ne le connaissent pas, le concept de box est arrivé des États-Unis il y a 3 ou 4 ans (la Birch Box a été créée par 2 étudiantes d'Harvard en 2010) et le principe est le suivant : plusieurs produits d'un univers de consommation sont regroupé dans une boite (box) et envoyés chaque mois aux abonnés qui s'acquittent d'un abonnement de 13 à 20 euros environ par mois. Le contenu de la boite est toujours plus ou moins secret afin de ménager l'effet de surprise qui plait tant. Oui, je l'avoue chaque mois, je suis comme une gamine en ouvrant ma box ! On n'est pas loin des pochettes surprises qui nous plaisaient tant dans notre enfance !

birch.jpg

Donc, la box reçue en août dernier, 5 produits dans  un petit pochon + le mag. Birchbox.

J'ai découvert certaines marques que je ne connaissais pas et pu tester celles que je ne connaissais que de nom. En revanche, j'ai souvent des produits pour cheveux alors que je préfère ceux pour le visage ou le corps.

Lire la suite